Précédent
JAMES ARTHUR-Say You Won t Let Go
Suivant
SIA-Never Give Up (From Lion)
En ce moment
ZZTOP
ROUGH BOY
Rechercher un titre

Le Mag du Samedi > SINSEMILIA & TOUCOURT mettent le feu au L.A.C

SINSEMILIA & TOUCOURT mettent le feu au L.A.C
Ecoutez le mag du samedi
Une chambre d'étudiant, à Grenoble, en 1990. Une bande de copains passionnés de reggae se met à la musique. « Juste pour le plaisir de jouer ensemble » se souvient Mike, aujourd'hui chanteur et parolier du groupe qu'ils vont baptiser, dans la foulée, « Sinsémilia ». Littéralement « l'herbe sans graine ». Et les 11 vont semer des textes engagés, pour récolter un succès populaire impressionnant : un million d'albums vendus, plus de 1300 concerts en 15 ans d'existence. En 2005, «Tout le bonheur du Monde », hymne au partage en même temps que pamphlet contre les guerres en tout genre fait le tour du monde francophone à la vitesse d'une traînée de poudre. Un peu malgré eux, les Sinsé sont définitivement associés à ce tube, qui, écouté avec attention, est porteur d'un vrai message. Un groupe engagé, avec la conscience « que les vrais militants, ce sont ceux qu'on ne connaît pas, mais qui agissent chaque jour, et qui parfois, meurent pour les valeurs qu'ils défendent. Nous, on fait seulement des chansons, et on gagne notre vie avec ça », précise Mike. N'empêche que les chansons de leur dernier album sont plus corrosives que jamais. A quelques jours de leur concert à Gérardmer, pour la rédaction de Cocktail FM, Pauline Jacquot Kielar a rencontré Mike dans un petit bistro de son fief grenoblois. Souvenirs et apologie d'une certaine manière de voir la vie... Lui, il la voit surtout en orange, la vie. Lui, c'est Alex. Alex qui ? Alex Toucourt, et ses chansons « acousticool ». Un mot inventé par Alex, qui correspond bien à ses premiers titres : Une guitare acoustique, claviers et des percus venus d'ailleurs, voix claire, et son épuré sur des textes qui mélangent licence poétique, histoire du quotidien, et beaucoup d'humour. Pour autant, la démarche d'Alex n'a rien d'enfantin, à l'image de son « clown » : un texte qui s'en prend à ce clown milliardaire, vendeur de sandwiches composés de deux éponges propres, une éponge sale, de la peinture rouge et du papier vert-(description du hamburger qui n'engage que moi, NDLA). Un triste sire de la malbouffe dont le nom termine en Ut, comme la chanson... Sur scène, son univers tout droit sorti des 70's, une ambiance intimiste et légère, mâtinée reggae. Ce qui fait penser à Sinsé, non ? « Oui, c'est gentil à eux d'avoir accepté de faire ma deuxième partie », concède Toucourt en riant. Toucourt, aucun doute que ce gars-là en dise long. La preuve par le son, au micro de Jean-Christophe Givord, et en orange, samedi, sur la scène de l'Espace Lac...

Dans la même catégorie

MAG DU SAMEDI : Solidaire en Milieu Rural

MAG DU SAMEDI : Solidaire en Milieu Rural

MAG DU SAMEDI : 100 ans après, la Guerre 14-18 dans les Vosges

MAG DU SAMEDI : 100 ans après, la Guerre 14-18 dans les Vosges

MAG DU SAMEDI : Deux auteurs au sommet, Jean-Paul Didierlaurent et Henri Loevenbruck

MAG DU SAMEDI : Deux auteurs au sommet, Jean-Paul Didierlaurent et Henri Loevenbruck

COCKTAIL FM 2A Rue de la république 88400 Gérardmer - tel. 03.29.63.24.24 - fax. 03.29.63.24.30 - Contact
© COCKTAIL FM 2017 - Mentions légales - Création InfoWeb88 Fabrice TROMBINI
Retour haut